Publication / Textes de presse

Se ronger les ongles

Il ne faut pas penser que les personnes qui se rongent les ongles prennent plaisir en le faisant. Avoir des ongles aussi courts que possible est une nécessité biologique et l’expression d’un stress intérieur le plus souvent inconscient.

Suivons la logique biologique:

A quoi servent les ongles?

Dans la nature biologique (non-civilisée) les ongles servent essentiellement

  • à creuser dans la terre (la pelle et la grue n’existent pas dans la nature), regardez les beaux ongles qu’ont les taupes !
  • à s’agripper à quelque chose ou à quelqu’un, regardez les bébés singes qui s’agrippent à leur mère (et aux arbres).
  • à nous défendre ou à attaquer (ce sont nos armes naturelles), regardez les chats par exemple.

Celui qui ronge ses ongles a donc un intérêt à ne pas pouvoir se servir de ses ongles pour l’une ou/et l’autre raison:

  • C’est qu’il vaut mieux ne pas creuser un trou dans la terre pour être enterré ou enterrer un être cher.
  • C’est qu’il vaut mieux ne pas s’agripper pour survivre, p.ex. un enfant adopté qui est abandonné par sa mère pour qu’il ne meurre pas de faim.
  • C’est qu’il vaut mieux ne pas disposer de griffes, pour ne pas blesser l’autre, l’aggressivité et la violence sont interdites.

Le conflit le plus fort et toujours de partie (d’après mes expériences) est celui de ne pas vouloir être enterré ou de ne pas vouloir enterrer l’être cher. Oui d’accord, quand on sera enterré on est forcément mort et on ne pourra plus creuser sa propre tombe, mais le conflit est là tant qu’on vit et comme on ne peut pas ronger les ongles des personnes qui risquent de creuser la tombe, on ronge ses propres ongles.
S’il s’agit d’un adulte il ne faut pas s’étonner s’il dit qu’il préfère être incinéré.

Il faut donc trouver dans le cerveau l’information qui correspond pour l’annuler en comprenant que ça ne sert à rien de continuer à se ronger les ongles pour cette raison-là et que cela n’a plus aucun sens, p.ex. la peur d’être enterré vivant (il faut chercher alors d’où vient cette peur), ou un enterrement d’un être cher pendant la grossesse (projet-sens), un ancêtre qui meurt ou est blessé lors de l’écroulement d’une mine, un ancêtre qui était soldat dans la guerre de positions (fossés) pendant la guerre 1914-18 ...
Les enfants en général déclenchent alors le symptome quand ils participent à un enterrement (d’un humain ou d’un animal) ou au moment où on leur montre la tombe de grand-maman p.ex. en précisant qu’elle est maintenant là-dedans et que quand on est mort ...